Education

Education

Au Tibet, l'éducation est gratuite. Les frais de scolarité des élèves tibétains sont à la charge de l'Etat.

Jusqu'au siècle dernier, jamais le Tibet n'avait eu d'école, et encore moins d'université. Aujourd'hui son université est très performante et compte de nombreuses formations.

 

Depuis 1985, le gouvernement central a construit des écoles dans 21 villes, lesquelles ont déjà formé presque 10.000 diplômés. Les frais relatifs au logement, à la nourriture, ainsi qu'à l'étude proprement dite, sont couverts dans leur globalité par l'Etat.

A la fin de l'année 2003, il y avait 1011 écoles de toutes sortes parmi 2020 lieux d'enseignement au Tibet. Ces établissements sont fréquentés par 453.400 élèves, pour jouir d'un taux de scolarisation de 91,8%. Quant au quotient concernant l'analphabétisme, il est passé sous la barre des 30%. « Le projet d'espoir » fondé au Tibet en 1992 dans le but d'aider les enfants non-scolarisés, a vu la construction de plus de 180 écoles, ainsi que la subvention de 36.000 élèves.

L'université de Lhassa

L'université du Tibet (tibétain: Poijong Lobcha Qênmo, བོད་ལྗོངས་སློབ་གྲྭ་ཆེན་མོ་ ; chinois: 西藏大学 ; Xīzàng dàxué ) est l'université de la région autonome du Tibet en Chine.

Ouverte officiellement en 1985, elle a son campus à Lhassa, capitale de la région autonome.

En 2003, avec l'institut des minorité ethniques du Tibet, la faculté d'agriculture et d'élevage du Tibet, la faculté de médecine tibétaine, elle constitue un des quatre centres d'enseignement supérieur de la région autonome. 

  • Son campus couvre 230 000 mètres carrés.
  • En 2004, elle comprenait plusieurs facultés – littérature, littérature tibétaine, politique et histoire, beaux-arts, économie et gestion, mathématique et physique, chimie, biologie et géographie – et un département de formation à l'enseignement.
  • En 2007, une équipe d'informaticiens de l'université a développé la version en tibétain des logiciels Microsoft Windows et Microsoft Office. Cette équipe est en train de numériser les livres et documents tibétains de la bibliothèque de l'université, afin de créer une bibliothèque numérique destinée au public. Par ailleurs, l'ensemble des matières scientifiques et la majorité des sciences sociales sont enseignées en chinois.
  • En 2008, l'université a créé une spécialité en opéra tibétain, accueillant 18 étudiants, pour éviter que la tradition n'en disparaisse du fait du vieillissement des acteurs et du manque de relève, selon China Network Television.
  • La bibliothèque recèle plus de 200 000 ouvrages et est abonnée à 1 300 revues nationales (à la date de 2004).
  • L'université entretient des liens de coopération avec plus de 10 universités de par le monde.
  • Elle est financée par le gouvernement central.
  • Selon le Centre d'Informations Internet de Chine, en 2008, le corps professoral était formé de 62,5 % de Tibétains, le restant étant formé de Han ou de membres d'ethnies minoritaires.